Le droit de choisir des femmes doit être protégé, soutient le NPD

À l’occasion du 25e anniversaire de l’important arrêt de la Cour suprême dans l’affaire R. c. Morgentaler, le NPD réaffirme son solide engagement à protéger le droit de choisir pour les femmes.

« Il y a 25 ans, la Cour suprême a tranché en faveur du droit des femmes de choisir. Aujourd’hui, comme depuis toujours, le NPD est fier de faire partie de la lutte des femmes pour leurs droits relatifs à la procréation, a affirmé la porte-parole du NPD en matière de condition féminine, Niki Ashton (Churchill). Les Canadiens et Canadiennes ont lutté avec courage et détermination pour obtenir le droit à l’avortement et nous n’accepterons jamais de reculer. »

Le NPD demeure le seul parti qui manifeste unanimement son soutien au droit des femmes de choisir. Les conservateurs ont plusieurs fois tenté d’infirmer la décision de la Cour suprême. Depuis 2006, les députés conservateurs ont présenté cinq initiatives législatives régressives qui s’attaquaient au droit à l’avortement. Récemment, la motion 312 a même reçu l’appui de députés conservateurs notoires, dont la ministre de la Condition féminine, Rona Ambrose.

« Le NPD votera contre tout projet de loi qui s’en prendrait au droit des femmes de choisir, a promis la députée néo-démocrate Marie-Claude Morin (Saint-Hyacinthe—Bagot). Nous continuerons à travailler fort afin de nous assurer que les droits des femmes soient respectés, y compris le droit à l’avortement. »