LE NPD DEMANDE AUX CONSERVATEURS DE RÉGLER LE CONFLIT AVEC LES DIPLOMATES

OTTAWA — Le gouvernement doit négocier de bonne foi et conclure une entente raisonnable avec les agents du service extérieur et cesser de nuire à l'industrie touristique canadienne, a insisté la porte-parole du NPD pour le développement international, les Amériques et les affaires consulaires, Hélène Laverdière (Laurier–Sainte-Marie).

« La mauvaise foi du gouvernement conservateur dans le conflit de travail impliquant les diplomates canadiens coûte cher à l’économie canadienne », a-t-elle insisté.

Le refus du gouvernement conservateur de négocier honnêtement avec les diplomates entraîne des retards dans l'émission des visas, ce qui force un grand nombre de touristes étrangers à changer leur projet de vacances au Canada. À court terme, l’industrie pourrait perdre 300 millions $.

Le Canada déjà peine à maintenir sa part du marché mondial du tourisme, notamment à cause du sous-financement de la Commission canadienne du tourisme et de frais aéroportuaires beaucoup plus élevés que ceux des pays concurrents.

« Je crains que ce conflit qui s’éternise ait des répercussions négatives à long terme sur l'industrie touristique, a ajouté le porte-parole du NPD pour le tourisme et les petites entreprises François Lapointe (Montmagny–L'Islet–Kamouraska–Rivière-du-Loup). C’est un coup dur pour les travailleurs de milliers de restaurants, d'hôtels, de boutiques et de musées de chez nous. »

-30-

Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter :

Youssef Amane, attaché de presse, youssef.amane@parl.gc.ca ou 514-243-5116