Lettre ouverte à Postes Canada au sujet de la parité salariale

Deepak Chopra

Président-directeur général de Postes Canada

2701, prom. Riverside

Ottawa (Ontario)  K1A 0B1

 

c.c. Denis Lamelin

Président, Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes

377, rue Bank

 Ottawa (Ontario)  K2P 1Y3

 

Le 14 novembre 2012

Objet : Lettre ouverte à Postes Canada au sujet de la parité salariale

Monsieur,

Le 17 novembre 2011, dans une affaire dont les tribunaux étaient saisis depuis près de 30 ans, la Cour suprême a confirmé une ordonnance du Tribunal des droits de la personne relative à la parité salariale pour les milliers de requérants  de la plus longue poursuite à cet égard de l’histoire du Canada. Un an plus tard, il n’y a toujours pas eu de règlement de la part de Postes Canada, et l’affaire retourne devant les tribunaux. Postes Canada n’est pas disposé à accepter un taux d’intérêt équitable pour les règlements au titre de la parité salariale. L’AFPC n’a pas d’autre choix que de retourner devant les tribunaux pour obtenir un dédommagement équitable pour les travailleurs qu’elle représente.  

Au départ, la requête a été déposée au nom de 2 300 employés, la plupart des femmes, en 1983. Aujourd’hui, près de 6 000 employés ayant travaillé entre 1983 et 2002 attendent que leur soient versés les montants dont ils ont grandement besoin. Les tribunaux ont rendu leur décision et il incombe à Postes Canada de prendre rapidement des mesures pour régler le différend. Nous craignons que l’entreprise n’affecte pas suffisamment de ressources ou de personnel au règlement de ces requêtes. Nous aimerions savoir précisément ce qui retarde le processus et combien de temps encore les employés devront attendre avant de recevoir ce qui leur est dû.

Au nom du caucus néo-démocrate, nous demandons à Postes Canada de ne plus retarder le processus et de verser le plus rapidement possible aux employés les montants prévus. Les travailleurs canadiens attendent depuis assez longtemps. Certains ont pris leur retraite depuis longtemps et plusieurs sont même décédés sans avoir reçu le juste salaire qui leur était dû.

Les néo-démocrates croient que le Canada doit adopter les recommandations du Groupe de travail sur l’équité salariale de 2004 qui obligeraient le gouvernement à offrir un salaire égal pour un travail de valeur égale à tous les employés du secteur fédéral. Jusqu’à présent, le gouvernement conservateur a refusé de donner suite à ces recommandations.

Dans l’attente de votre réponse au sujet de cette affaire importante, nous vous prions d’agréer, Monsieur, nos salutations les meilleures.

 

Niki Ashton, députée de Churchill

Porte-parole du NPD pour la condition féminine

 

Robert Aubin, député de Trois-Rivières

Porte-parole adjoint du NPD en matière de transports, d’infrastructure et de collectivités

 

Alexandre Boulerice, député de Rosemont–La Petite Patrie

Porte-parole du NPD en matière de travail