Mettons fin à la violence faite aux femmes

OTTAWA – La porte-parole de l'Opposition officielle en matière de condition féminine, Niki Ashton (Churchill) lance une pétition pour demander au gouvernement Harper d’adopter immédiatement des mesures pour mettre fin à la violence faite aux femmes et de commander une enquête indépendante sur la disparition et l’assassinat de femmes des Premières Nations, Métis et Inuit. 

« En dépit de plusieurs décennies d’études et de recommandations, les femmes sont toujours 11 fois plus susceptibles d’être victime de violence sexuelle que les hommes, a fait valoir Niki Ashton. Il est temps de passer à l’action. Nous avons fait des propositions pour que le gouvernement conservateur respecte ses obligations internationales et propose un plan concret pour mettre fin à la violence faite aux femmes d’ici 2015. » 

En mai, Mme Ashton a déposé une motion, M-444, qui proposait un plan concret pour le gouvernement fédéral. Ce plan prévoyait la collaboration avec les provinces, les territoires et la société civile, ainsi qu’avec les Premières Nations, les Métis et les Inuits afin d’éradiquer la violence faite aux femmes. Cette pétition circule dans le cadre d’une tournée nationale de consultation avec les Canadiens. 

La pétition se trouve ici :

http://petition.npd.ca/fin-violence-faite-aux-femmes