RAPPEL DES FAITS DU NPD

Le favoritisme politique dans les nominations: les candidats déchus devenus sénateurs

Personne ne devrait être surpris d’apprendre que Stephen Harper et les conservateurs récompensent leurs donateurs, leurs candidats déchus et leurs amis avec des nominations politiques.

Depuis 2006, les conservateurs n’arrêtent pas de nommer leurs amis partout : au Tribunal des affaires de sécurité sociale, aux autorités portuaires, à Via Rail, aux commissions des libérations conditionnelles et, bien sûr, au Sénat.

Des 59 sénateurs nommés par Stephen Harper, 10 ont tenté, sans succès, de se faire élire députés.

  1. Michael MacDonald – nommé le 2 janvier 2009. Michael McDonald s’est présenté à Cap-Breton en 1988 et en 2004 avant d’être nommé au Sénat.
  2. Fabian Manning – nommé une première fois le 2 janvier 2009, il a décidé de se retirer du Sénat le 28 mars 2011, parce qu’il ne trouvait pas que son poste était à la hauteur. Il s’est présenté en tant que candidat à Avalon où il avait été député de 1999-2005. Il a perdu avant d’être renommé au Sénat le 25 mai 2011.
  3. John Wallace – nommé le 2 janvier 2009. John Wallace a été candidat pour les conservateurs à Saint John en 2006, mais a été nommé au Sénat après avoir perdu.
  4. Yonah Martin – nommée le 2 janvier 2009. Yonah Martin a été candidate pour le Parti conservateur en 2008 et a été battue par l’ancienne députée du NPD Dawn Black. Ce siège est aujourd’hui occupé par le député du NPD Fin Donnelly. En plus de ne pas avoir su convaincre les électeurs qu’elle les représenterait bien à Ottawa, elle a enfreint les règles régissant les dépenses électorales et a dépassé de 8000 $ les limites posées par Élections Canada. Cela n’a pas suffi pour décourager Stephen Harper puisqu’il l’a nommée au Sénat. 
  5. Claude Carignan – nommé le 27 août 2009. Claude Carignan a été un candidat à Rivière-des-Milles-Îles pour les conservateurs, mais n’a pas réussi à convaincre les électeurs de voter pour lui.
  6. Don Meredith – nommé le 18 décembre 2010. Don Meredith a été candidat pour les conservateurs dans l’élection partielle de 2008 à Toronto-Centre. Il a terminé quatrième après les libéraux, les néo-démocrates et les verts.
  7. Larry Smith – nommé au Sénat le 18 décembre 2010. Peu de temps après avoir été nommé, il a annoncé son intention de devenir candidat à Lac-Saint-Louis en affirmant qu’il subirait une baisse de salaire « dramatique, catastrophique » en tant que sénateur. Après avoir perdu les élections en 2011, il a été renommé au Sénat le 25 mai 2011.
  8. Josée Verner – nommée le 13 juin 2011. Josée Verner s’est présentée pour les conservateurs en 2004 et en 2006 à Louis-Saint-Laurent où elle a finalement été élue. Toutefois, elle n’est pas restée longtemps députée. Elle a perdu en 2011, mais a été nommée au Sénat.
  9. Salma Ataullahjan – nommée le 9 juillet 2012. Salma Ataullahjan a été candidate pour les conservateurs à Mississauga-Brampton-Sud et a perdu, mais a été nommée au Sénat. 
  10. Jean-Guy Dagenais – nommé le 17 janvier 2012. Jean-Guy Dagenais a été candidat dans Saint-Hyacinthe-Bagot, mais a perdu face à la candidate néo-démocrate, Marie-Claude Morin.

Au lieu de tenir sa promesse de ne pas nommer de sénateurs et d’éliminer le favoritisme politique, Stephen Harper a fait tout ce qu’il a pu pour garantir que ses amis aient les meilleures nominations.

Les Canadiens méritent mieux. Ils peuvent faire confiance au NPD pour corriger le désordre laissé par les conservateurs.